Interview de EL MATADOR 44 - A la découverte de … EL MATADOR 44



Imprimer la page

Si le tournoi de samedi a été une belle réussite, grâce notamment à une ambiance très conviviale, il aura également été l'occasion de revoir notre cher EL MATADOR 44. Membre fondateur du club et désormais installé à Nantes, il était de retour pour son plus grand plaisir et celui de tous. L'occasion pour nous d'aller à la rencontre de ce personnage emblématique du club, aussi attachant qu'imposant. 

ASVVE : EL Matador 44, te voilà de retour dans notre bonne vieille salle de l'ADF ! Que ressens-tu au moment de revoir tout le monde ? 

EL MATADOR 44 : Un grand plaisir ! Cela fait pas mal de mois que je suis assez loin, je suis donc très heureux de revoir tout le monde. J'espère désormais revenir plus souvent, environ toutes les 5 semaines. 

ASVVE : Tu fais partie des piliers de notre club (dans tous les sens du terme !) depuis sa création. Peux-tu nous raconter dans quelles conditions le club a été fondé ? 

EL MATADOR 44 : Je me souviens que c'est Xyko qui a eu l'idée. Il m'a tout de suite proposé d'entrer dans l'association afin de le conseiller et lui apportait un peu de l'expérience que j'ai pu tirer de mon association. Je n'ai eu aucune hésitation et je l'ai suivi ! 

ASVVE : Quel est ton meilleur souvenir avec ce club sur la scène nationale ? 

EL MATADOR 44 : Sans aucun doute Brassac. C'était un moment magique, que ce soit le voyage ou la compétition en elle-même. J'aimerais revivre ça : à Rixheim ce sera difficile, mais pourquoi pas à Pessac. 

ASVVE : Peux-tu nous raconter une anecdote qui t’a spécialement marqué ? 

EL MATADOR 44 : Je me souviens de notre premier match en Skim Cup face à Créteil dans notre salle. Avec ce fameux team battle où Victor (alias DRAGON, ndlr) se prend 2 cartons rouges qui nous condamnent pratiquement dès le début du match. Et puis finalement on arrive à remonter; on se roulait par terre à chaque but. Et puis à l'arrivée on perd dans les dernières minutes. C'était vraiment fort… 

ASVVE : Je suppose que tu gardes un œil attentif aux résultats de chacun. Comment évalues-tu le potentiel de l'équipe cette saison ? 

EL MATADOR 44 : Effectivement, je vais régulièrement sur le site, et plus particulièrement ces dernières semaines. J'ai pu voir la surprise El Maestro, champion de D3 ou encore la dernière place de Xyko en D2… En ce qui concerne l'équipe, je pense qu'il y a un gros potentiel. Dommage qu'il n'y ait plus Gamernico pour aborder ces échéances nationales. Mais la D1 est très relevée et il y a largement de quoi faire…sauf si c'est sur Xbox 360 ! (Rires) Plus sérieusement, je suis persuadé que l'on peut viser la première moitié de tableau. 

ASVVE : Ton frère Xyko a dit récemment que ce PES 2008 était "fait pour toi". Qu'en penses-tu ? 

EL MATADOR 44 : C'est vrai que le jeu sur Xbox 360 me convient bien : je peux faire plus de passes et pas de dribbles. Désormais je suis à fond sur la Xbox 360 ! 

ASVVE : Que penses-tu justement du travail de ton frère à la tête du club ? 

EL MATADOR 44 : C'est un travail de titan. Xyko est très organisé et déterminé. Il a un véritable amour pour ce club et a toujours pu s'appuyer sur un groupe de qualité, tant sur le plan technique que sur le plan humain. Il a su instaurer des règles qui font que ce club est aujourd'hui une vraie famille. 

ASVVE : Comment décrirais-tu le club en quelques mots ? 

EL MATADOR 44 : Amitié, respect, excellente ambiance. 

ASVVE : Quelle est ton équipe fétiche sur ce nouveau PES ? 

EL MATADOR 44 : Je dirais Barcelone, mais je n'ai pas testé beaucoup d'autres équipes. 

ASVVE : En tant que spécialiste du poste de gardien de buts, comment juges-tu les performances des ces derniers dans ce nouvel opus ? 

EL MATADOR 44 : C'est une catastrophe ! Ce n'est pas du tout réaliste, il y a beaucoup trop d'erreurs ! 

ASVVE : En tant qu'ancien du club tu as vu défiler les joueurs au club. Lesquels t'ont le plus marqué ou laissé le meilleur souvenir ? 

EL MATADOR 44 : Il ne faut y voir aucune hypocrisie mais je dirais que la personne qui me marque le plus c'est toi, pour différentes raisons : ton amour du club, ton investissement et ton grand dévouement, et puis aussi pour les épreuves que tu as traversé. Tu m'étonnes toujours ! Ne serait-ce que par ton boulot formidable au service du club. Pour ce qui est de la qualité de jeu, il y a aussi Utaka21. Mais c'est dur de dégager quelqu'un tellement nous formons un véritable groupe uni. 

ASVVE : On le sait, tu as délaissé la banlieue parisienne pour celle de Nantes; comment vis-tu ce changement ? 

EL MATADOR 44 : Nous sommes très heureux. La qualité de vie est très supérieure. Le seul point noir est que nous sommes seuls là-bas, nous avons dû quitté famille et amis. C'est pourquoi c'est un vrai bol d'air de revenir ici. 

ASVVE : As-tu eu l'occasion de faire de la pub pour le club autour de toi. 

EL MATADOR 44 : Comme je ne connais personne, ce n'est pas évident. J'ai parlé du club à des collègues, mais on ne peut pas parler de pub. 

ASVVE : Un mot sur les résultats du FC Nantes, qui semble bien parti pour retrouver la Ligue 1 la saison prochaine ? 

EL MATADOR 44 : Forcément satisfait qu'ils soient en tête mais déçu par la qualité de jeu. Mais il faut savoir ce qu'ils veulent : gagner même sans la manière ou bien joué comme face à Clermont et repartir avec une défaite… Pour moi le choix est vite fait ! En tout cas c'est toujours une joie d'aller à la Beaujoire en famille, il y a toujours une ambiance de fête, avec une moyenne de 25000 spectateurs par match, c'est très bien pour un match Ligue 2! 

ASVVE : Penses-tu que le FCN va véritablement sortir grandi de cette saison en L2 ? 

EL MATADOR 44 : Tout à fait .C'est un mal pour un bien. C'est une vraie chance d'être descendus. Si le club était toujours en L1, Dassault serait toujours là, avec tout ce que cela comporte de négatif. Aujourd'hui le président Kita est très investi et le club en sort forcément grandi. 

ASVVE : Le Portugal, si cher à ton cœur, participera à l'Euro en juin prochain. Les sens-tu en mesure de décrocher le titre ? 

EL MATADOR 44 : Ils ont largement les moyens de gagner. J'étais de ceux qui pensaient que le Portugal se relèverait difficilement du départ de la génération Pauleta et Rui Costa. Aujourd'hui, je suis persuadé que la nouvelle génération est plus forte que la précédente. Il est vrai que le gros problème de l'équipe c'est l'absence d'un vrai buteur, depuis le départ de Pauleta. Mais Makukula peut être intéressant, même si ce n'est pas Pauleta. Et puis Cristiano Ronaldo constitue également une alternative crédible devant. 

DU TAC AU TAC


Paris ou Marseille ? Paris, sans hésiter. 

Le meilleur public de France ? Nantes et Saint-Étienne. Je n'ai pas envie de dire Lens car ils ont montraient récemment qu'ils sifflaient aussi quand l'équipe ne va pas bien. A Nantes, j'adore l'ambiance. 

Le meilleur joueur de Ligue 1 ? Pauleta. Il a une vraie classe. Il est toujours capable de décanter la situation, comme on a pu le voir contre Lens récemment. 

Buffon ou Casillas ? J'aime beaucoup Buffon mais je préfère le style de Casillas. Et puis, Buffon est horrible quand il joue avec son col roulé ! (Rires) 

La coiffure d'Utaka21 ou le niveau de jeu d'El Maestro ? Sans hésiter la coiffure d'Utaka21, le champignon ! 

ASVVE : Merci EL MATADOR 44 ! Bon courage pour cette année 2008 qui commence. Je te laisse le mot de la fin. 

EL MATADOR 44 : Merci d'avoir penser à moi pour cette interview, ça me fait plaisir. Je souhaite une longue vie à l'ASVVE; que le Président continue de mener l'association d'une main de maître avec l'aide de ses acolytes dont tu fais partie. Et puis je vais essayer de venir plus souvent ! 

Rendez-vous est donc pris pour le retour de notre gros nounours à tous ! 
Merci à lui pour sa gentillesse, sa disponibilité et sa spontanéité ! Au plaisir de te revoir, cher ami ! 


Interview réalisée par ALEXINHO 91, Directeur de la communication, le 26 janvier 2008