Interview de EL MAESTRO - À la découverte de … EL MAESTRO



Imprimer la page

Cette semaine, je vous propose de partir à la découverte d'un dirigeant historique du club. Lors de la création du club en 2003, il jouait les premiers rôles en Division 1. Cinq années plus tard, son palmarès est toujours vierge et il peine à conserver sa place en D2. Mais si son niveau sportif s'est dégradé, à l'image de son ami XYKO, l'homme n'a pas changé : il apprécie toujours autant de dormir mais il est toujours présent pour les repas en commun au club le samedi midi. Et au fond, c'est pour ça qu'on l'aime. 
Cette semaine, je vous présente donc en exclusivité Stéphane Casahous, alias EL MAESTRO ! 

ASVVE : Alors, EL MAESTRO, bien dormi ? 
EL MAESTRO : Non ! C'est vrai en plus, y a des connards qui ont fait la fête toute la nuit en bas de chez moi. Y a plus de respect ! 

ASVVE : Tu fais partie du comité directeur du club, comment as-tu été embarqué dans cette aventure ? 
EL MAESTRO : Par le Président, qui a eu l'idée de fonder une association de jeux vidéos, et comme je fais partie de ses connaissances (on ne va pas dire de ses amis…), je me suis fait embarquer, et ce depuis 5 ans. 

ASVVE : Après toutes ses années, qu'est-ce qui te pousse encore à te réveiller pour venir au club ? 
EL MAESTRO : Tu veux la vérité ? En général je suis invité à bouffer chez XYKO le soir ! (Rires) 

ASVVE : Comment juges-tu l'évolution du club ? 
EL MAESTRO (Tout de suite, il rigole moins !) : Ca c'est une colle ! Je dirais que c'est une bonne évolution (avec ça on est bien avancé, NDLR) 

ASVVE : Tu as vu défiler les bons joueurs au club. Lequel t'as le plus impressionné ? 
EL MAESTRO : (Il réfléchit.) Y a eu qui comme bon joueur ? J'ai plutôt vu une régression du Président, qui avait gagné le tout premier tournoi au club. Sinon, toujours les mêmes, les valeurs sûres comme SPAWN TDS, UTAKA 21 ou toi. 

ASVVE : Quel est ton meilleur souvenir au club ? 
EL MAESTRO : Le premier, Brassac. On est tous parti ensemble; enfin, il manquait quelqu'un (moi-même, NDLR)… mais on l'a vite oublié ! (Rires) 

ASVVE : Tu as souvent joué le rôle d'accompagnateur lors des déplacements de l'équipe. Peux-tu nous raconter une anecdote qui t'as particulièrement marqué ? 
EL MAESTRO : Y en a pas mal ! Il y en a une qui revient tout le temps et qui a commencé à Brassac : c'est le Président, qui ne peut pas rester calme lorsque les joueurs de l'équipe jouent. Il est toujours là pour dire "Mais frappe, bordel !" (Rires). Et puis il y a aussi BENGUNIT qui nous a chanté sa chanson de Claude François ("Ecoute, maman est près de toi…") toute la journée dans le car. 

ASVVE : Comme toujours, tu étais donc là pour suivre l'équipe dans son périple à Rixheim. Qu'as-tu pensé de l'ambiance générale dans l'équipe ? 
EL MAESTRO : C'était un bon week-end, agréable… à part la nuit, avec Pavarotti (alias XYKO, NDLR) dans la chambre ! Bon esprit, bon resto, c'était vraiment sympa ! 

ASVVE : Et d'un point de vue sportif, quel regard portes-tu sur l'attitude et les résultats de l'équipe ? 
EL MAESTRO : Mitigé. Il y avait moyen de faire mieux. À la fin des rencontres, c'est toujours le même refrain : "Ils n'étaient pas meilleurs que nous mais…" À quoi ça tient ? Je ne suis pas assez bon pour ça, je ne peux pas trop l'ouvrir ! (Rires) 

ASVVE : Que peut-on désormais espérer de la deuxième phase à Pessac selon toi ? 
EL MAESTRO : Passer un bon week-end ensemble, bien manger. Et puis bien sûr l'objectif sera de se maintenir. On va tout faire pour, même si je dois intégrer l'équipe ! (Rires) 

ASVVE : Quels sont pour toi les atouts de ce club ? 
EL MAESTRO : Sans le Président, qui est investi à fond, il n'y aurait pas de club. C'est lui qui organise tout. 

ASVVE : Comment imagines-tu le club dans 2-3 ans ? 
EL MAESTRO : Je ne le vois pas trop bouger, par rapport à la politique du club, garder une continuité, notamment dans le bon esprit général. Pour le reste, ce n'est pas évident d'évoluer en ce qui concerne les sponsors et les subventions. 

ASVVE : Tu es un proche du Président XYKO, peux-tu le décrire à ceux qui n'auraient pas la chance de le connaître ? 
EL MAESTRO : Y a que les défauts qui me viennent à l'esprit, ce n’est pas bon ! (Rires) XYKO, c'est la joie de vivre incarnée, il adore la vie, rire, c'est aussi quelqu'un de généreux. Mais il ne faut pas le contredire sinon ça pète ! 

ASVVE : Tu es là depuis la création du club et pourtant ton palmarès est toujours vierge… comment l'expliques-tu ? 
EL MAESTRO : C'est normal. Je suis surtout là pour encadrer les jeunes, leur donner des valeurs (Rires). Je n'ai été passionné par les consoles. Je viens pour l'ambiance. Ça fait bien, ça, non ? 

ASVVE : Quelle est ton équipe fétiche, manette en mains ? 
EL MAESTRO : Je ne connais pas. Je prends les mêmes équipes que tout le monde mais je ne change pas la compo, c'est trop fatiguant ! (Il soupire.) 

ASVVE : Quels sont les atouts dont tu disposes, selon toi, pour mettre à mal les défenses adverses et, pourquoi pas, jouer la montée en D2 ? 
EL MAESTRO : Je n'ai aucun atout. Ma seule chance est de venir et qu'il y ait des forfaits. Je vais jouer là-dessus ! (Rires) 

ASVVE : Et quels sont tes points faibles ? 
EL MAESTRO : Je n'en ai pas. Pour en avoir il faut jouer, et moi je ne joue pas assez. 

ASVVE : Tu as récemment été pas mal chambré pour ta coiffure dite "de moine". Qu'as-tu à répondre à tes détracteurs ? 
EL MAESTRO : Il faut bien le prendre. Il y a un bon état d'esprit dans ce club, ça chambre gentiment. 

EN VRAC 

Stade Français ou Biarritz ? Stade Français 

EL MATADOR 44 ou XYKO ? Ni l'un ni l'autre. 

Blondes ou brunes ? Brunes 

Qui va gagner la Ligue des Champions ? Manchester, ce sont eux qui ont le plus beau jeu. 

Qui va descendre en Ligue 2 ? Metz, ça c'est sûr. Paris, c'est un vrai cauchemar pour eux cette saison; et Strasbourg. 

À choisir tu préfères partir une semaine à Biarritz avec XYKO ou gagner la Coupe au club ? La coupe ! (Rires) 

Que peut-on te souhaiter pour la fin de saison ? Une bonne bouffe au club !! 
Un grand merci à EL MAESTRO pour cette interview sans langue de bois et teintée d'humour ! 
À très bientôt pour partir à la rencontre d'un nouvel Aigle ! 

Et pour finir, big dédicace à nos amis Québécois qui viennent régulièrement visiter notre site : CARIBOU ! (il paraît que ça marche du tonnerre comme mot-clé sur Google !), 
ainsi qu'à nos amis portugais : FECHA PORTA ! 
et enfin à nos amis chinois, en leur rappelant que "Plus y a de fous moins y a de riz !"


Interview réalisée par ALEXINHO 91, votre Directeur de la Communication